Comment trouver la tonalité

Définition de la tonalité

La tonalité est la note de référence, (appelée la tonique), associée à un mode (majeur ou mineur par exemple).

La tonalité de Ré majeur, c’est l’association d’une note de référence, la tonique ré, avec le mode majeur.

Je calcule les intervalles du mode majeur en partant d’un ré.

la tonalité de Ré majeur


Pour maitriser l’harmonie, il est important de savoir dans quelle tonalité nous sommes.

Les degrés sont calculés par rapport à une tonalité.

Les règles de comportement des accords, les cadences, sont valables pour une tonalité.

En se basant sur la gamme utilisée, en se basant sur l’accord de début du morceau, on a de grandes chances d’être dans une tonalité qui n’est pas celle que l’on croit.

Comment trouver la tonalité de façon fiable ?

La tonalité est celle de l’accord avec lequel on a l’impression que la composition musicale est finie

C’est tout.

Le seul accord totalement stable et final d’un morceau est celui de la tonalité.

Exemple, si mon morceau est en Sol majeur, il n’y a que l’accord de Sol majeur qui me donnera une sensation totalement définitive.
N’importe quel autre accord me donnera, soit une impression de pas-fini, un besoin de suite, soit un ressenti de pause provisoire.

Si vous avez encore du mal, voici des indices supplémentaires :

  • Quelle est la couleur dominante, plutôt mineure, (sombre) ou majeure, (optimiste) ?
  • Essayez de remplacer l’accord final par une quinte juste et testez si c’est plus clair pour vous.
  • Quelle gamme convient, gamme mineure ou gamme majeure ?
  • Il peut y avoir des tonalités intermédiaires, des emprunts, des modulations, c’est l’harmonie de fin qui compte.

L’armure ou l’armature d’une tonalité

Ce n’est pas l’objet de ce site de parler de partitions. Nous sommes des spécialistes de la composition de MAO. Cependant, si vous utilisez des partitions, c’est très bien et voici où trouver une explication détaillée pour calculer et comprendre l’armature des tonalités sur les partitions : L’armature d’une tonalité en solfège sur wikipédia

Cette théorie musicale est liée à notre page sur le cycle des quintes.

La transposition

Quand on garde un morceau intact mais décalé en pitch, on dit qu’il est transposé.

On parle aussi d’instrument transpositeur quand le cor joue un do et qu’on entend un fa, la clarinette jazz joue un do et on entend un sib, etc. En MAO les instruments sont accordés sur le piano, c’est un problème pour les partitions et la direction d’orchestre. Il faut écrire la clarinette un ton plus haut sur une partition. Quand elle joue un ré, on entend un do.

Instrument transpositeur en fa. Le cor.        Instrument transpositeur en sib. La clarinette jazz

Certaines tonalités ont plusieurs noms. Fa# majeur est identique à Solb majeur, on appelle cela l’enharmonie. Si on est environné de dièzes, on choisira Fa#, si on est environné de bémols, on choisira Solb, juste parce que c’est plus pratique pour nous.

Les modes musicaux

Nous avons simplifié en ne parlant que de majeur ou mineur. En réalité, on peut être dans un autre mode.

La tonalité s’appellera alors, par exemple, Fa dorien, Mi lydien, etc. Voir la page sur les modes diatoniques et les modes musicaux libres.

Au niveau avancé, on parlera de tonalité élargie, d’harmonies flottantes et de polytonalité, en laissant aux spécialistes la musique atonale.

La polytonalité peut se trouver dans des musiques de film de John Williams comme « les dents de la mer », les harmonies flottantes dans « Indiana Jones » et la tonalité élargie dans « la guerre des mondes ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.