Mixage Home Studio : comment faire ?

La forme finale d’un morceau de musique se concrétise souvent avec le travail du mixage. Ce qui n’exclut pas d’ailleurs de prendre certaines décisions pendant le moment de l’enregistrement. Même si les outils et logiciels de production audio permettent de garder en mémoire un nombre illimité de samples et d’échantillons sonores, tous ces essais finissent par encombrer votre ordinateur. Sans oublier que la multiplicité des fichiers rend plus difficile l’étape du mixage.
Même si pour une création de musique studio, on a l’avantage de pouvoir faire autant de tentatives souhaiter sur un projet, vous devez savoir qu’un travail de mixage qui prend trop de temps est souvent le signe d’une conception instable. Dans ce cas, la meilleure solution est de reprendre les bases du morceau, quitte à refaire le vrai enregistrement de certains éléments et certaines parties.
Pour découvrir, apprendre ou vous perfectionner sur les techniques de mixage en home studio, vous pouvez vous inscrire à une formation ou à un cours MAO en ligne.

MAO : À propos de l’avant mixage et du mixage

Tout processus de création musicale intègre une part de spontanéité, de hasard et d’adaptation. Autrement dit, en matière de créativité artistique, adopter une approche rationalisée donnera toujours des résultats sans personnalité et surtout trop standardisés.
Même si l’évaluation de la qualité et du sérieux d’un mixage relève toujours d’un fort degré de subjectivité, quelques éléments objectifs permettent de poser un diagnostic. Pour réussir un mixage home studio, quelques éléments doivent être réunis : dynamisme sonore, équilibre des fréquences, équilibre des niveaux, profondeur… autant de choses difficiles à maîtriser.
Toutes ces notions sont traitées en détail dans votre formation home studio en ligne.

Mixage Home Studio : comment faire ?

Quelques astuces de production MAO

Un mixeur MAO débutant pourra trouver un soutien de référence grâce à un cours de mixage, un album ou un morceau en particulier avec un style qui ressemble à celui du titre sur lequel il travaille. Il est question ici de procéder à une étude critique et comparative. Y a-t-il plus d’aigus ? La répartition des instruments est-elle similaire ? Qu’en est-il au sujet des réverbérations ? L’idée n’est pas de faire un copier coller de tous les éléments du mixage, mais plus de s’appuyer sur les grands axes, et de comprendre la philosophie du mix d’origine : lien instrument/voix, couleur sonore de la grosse caisse, niveau de solo de la basse, etc.
Encore une fois, votre formateur MAO vous apprendra de manière pragmatique, par l’expérience et la réflexion à travailler votre mixage MAO.
Certains producteurs accordent de l’importance à un riff, une gimmick, un groove et d’autres vont être plus intéressés par le dernier effet audio à la mode… en matière de création artistique, il y a de toutes façons rien d’imposé. 
Attention toutefois à ne pas emprunter des techniques technologiques qui permettraient de dater votre création musicale et qui pourraient provoquer par « effet de trop entendu » un rejet de l’auditeur.
Retenez enfin que le plus difficile est de parvenir à la simplicité. D’ailleurs, on pourrait dire que le travail d’un mixage est bouclé, non pas quand il n’y a plus rien à ajouter, mais au contraire quand il n’est plus possible de retirer un élément du titre. Toute une philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.