Home studio : connectique, câblage et électricité

Dans un home studio, les connecteurs et les câbles sont en général considérés comme de banales consommables pour lesquels il convient de faire des économies au profit de produits plus prestigieux comme les interfaces audio, les enceintes, les microphones…. C’est une erreur car dans un home studio chaque installation est importante.

Les différents signaux électriques suivent une chaîne complexe dans laquelle chaque maillon a son rôle à jouer. Autrement dit, si le câblage électrique est défectueux ou de qualité médiocre avec des soudures ou des connecteurs de mauvaise qualité, le résultat en termes de production musicale sera également moyen.

L’investissement pour un câblage home studio de qualité représente un coût, mais ce type de matériel a heureusement une grande longévité. Une bonne raison pour choisir du bon matériel dès le départ.

Home studio : des câbles de qualité

Il est très facile de trouver des marques de câbles pour un home studio à prix économique : Sommer Cable, Mogami, Klotz. Et pour les connecteurs : Amphenol, Neutrik, ReAn. On retiendra que ce type de matériel doit avoir une vraie solidité mécanique avec un blindage et un isolant de qualité.

Votre formation en ligne MAO vous apporte les meilleurs conseils pour choisir les connectiques et le câblage pour votre home studio.

Home studio : Électricité

Une ligne électrique domestique est polluée par différents parasites : pics de tension, haute fréquence, surtension… afin de minimiser leurs coûts de fabrication, la très grande majorité des appareils prévus pour les homes studio sont dotés d’une alimentation sur secteur avec une capacité de filtrage réduite. C’est pourquoi, les parasites peuvent se transmettre, à intensité variable, à un signal audio analogique. Pour les appareils numériques, les bruits de commutation peuvent entraîner l’arrêt du microprocesseur ou encore des bugs sur les circuits d’horloge.

Un filtre secteur est une bonne solution. Vous pouvez trouver facilement pour une vingtaine d’euros des multiprises avec une protection contre les pics de tension et les surtensions en cas d’orage par exemple. L’amélioration auditive est également intéressante.

Home studio : connectique et câblage

Câbles USB, câbles des enceintes, câble secteur… dans un home studio, le câblage devient rapidement une problématique. Si vous ne prenez pas les bonnes précautions, la multiplication des câbles qui relient les différents appareils entraîne automatiquement des emmêlements. C’est pourquoi, nous vous conseillons d’anticiper le passage de câbles en réalisant un schéma sur papier. Vous pouvez également trouver des enveloppes plastiques avec spirale souple pour réunir facilement tous vos câbles sans les enchevêtrer. Il est également recommandé d’étiqueter vos câbles à chaque extrémité. Ce qui vous évitera de confondre les câbles de vos appareils.

Câblage home studio : accessibilité et discrétion

Un bon câblage home studio est à la fois accessible et discret. À noter qu’il est également toujours plus rapide de manipuler un câble visible que cacher. Pour un home studio, l’esthétisme est également important. Vous pouvez réunir vos câbles avec des colliers ou encore les fixer le long d’un mur ou au niveau des plinthes.

Le niveau d’installation et la technicité propre au home studio intervient également directement dans la complexité du câblage. Si un home studio avec une configuration basique est assez simple à gérer au niveau du câblage, c’est une toute autre histoire pour home studio professionnel.

Besoin d’info pour votre home studio ? Votre formation en ligne MAO, mastering et mixage répond à toutes vos questions.

 

2 Comments

  1. Doug Conner

    J’ai dépouillé mes murs de la pierre d’origine. Tous les câbles électriques existants sont exposés. C’est un gros gâchis. L’environnement électrique provoque des craquements et d’autres bruits lors de l’enregistrement.

    La plupart des électriciens ne savent pas comment gérer les studios de musique. Et je suis situé dans les Cévennes, où il n’y a pas de spécialistes.

    L’électricité existante est un gâchis, avec des câbles entrant dans les murs à partir de cinq sources. Je prévois de simplifier cela à deux sources. À utiliser uniquement pour l’éclairage et pour alimenter des appareils non musicaux.

    Ensuite, j’ai ajouté un deuxième circuit de 30 ampères à la maison. Ce circuit unique sera dédié à tous les équipements de traitement de musique. Il doit être isolé de tous les autres appareils électriques de la maison. Je veux également m’assurer que le nouveau circuit de 30 ampères n’a aucun problème de phase.

    Pouvez-vous recommander où obtenir des informations que je peux donner à un électricien normal qui ne connaît pas un tel travail spécialisé?

    1. Bonjour Doug

      Pour isoler le rayonnement des câbles, le mieux est de les entourer d’un conducteur, de type aluminium, raccordé à la terre D’UN SEUL COTÉ.
      Si le circuit électrique est différencié, maison/studio, il faut les entourer séparément.

      Je n’ai pas été confronté à des problèmes de phase électrique parce que les appareils redressent le courant.

      Le plus galère, c’est le bouclage de masse. Il faut s’assurer que l’installation soit à la terre par un seul câble.
      Ce n’est pas le travail de l’électricien, c’est ton installation à toi qu’il faut surveiller.
      Avec le numérique, ce problème est devenu peu fréquent.

      Ensuite, l’outil le plus simple et efficace, c’est l’onduleur.
      Il nettoie le courant et permet de sécuriser en cas de coupure ou micro-coupure.

      Le principal défaut qu’on trouve dans les studios, c’est l’horloge qui ne synchronise pas tout.
      Il faut veiller à ce que tous les appareils soient calés sur une horloge unique bien distribuée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.