Mélodie ou Harmonie ou Rythmique ?

PAR QUOI COMMENCER SES MUSIQUES ? Mélodie ? Harmonie ? Rythmique ?

Salut c’est Vince pour lemusicien.fr. J’espère que tu vas bien aujourd’hui.

On va voir par quoi commencer sa musique.

La rythmique ou la mélodie ou l’harmonie d’abord ?

Alors, c’est un petit peu la question : « l’œuf ou la poule ».

Savoir, en fait, les idées elles se nourrissent les unes des autres et une première idée va lancer toute une autre chaîne d’idées, même si les idées ne sont pas encore posés, fixés sur le papier ou dans le logiciel.

Néanmoins, la première idée va déterminer vraiment beaucoup la suite du morceau, c’est pour ça que c’est important de connaître, finalement un petit peu, les forces et les faiblesses de ces trois manières de commencer.

La mélodie :

Si je commence par la mélodie, pour moi commencer par la mélodie, c’est sans doute le mieux et pourtant c’est peut-être le plus dur à faire.

La mélodie, c’est vraiment l’élément essentiel dans un morceau. C’est l’élément qu’on va retenir, alors ça peut être souvent la mélodie du chanteur ou de la chanteuse, mais c’est vraiment ça qu’on va retenir avant la rythmique, avant les accords, l’harmonie du morceau, c’est souvent ça qu’on va garder en tête, qu’on va siffler. C’est l’élément qui fait qu’on va retenir une chanson ou pas.

Du coup, on pourrait se dire effectivement, commencer par la mélodie, c’est peut-être le plus essentiel. Pourtant, sortir une mélodie ex nihilo comme ça de nulle part, c’est un peu le plus dur à faire, je trouve. Parce que, justement, la mélodie en général s’appuie sur l’armature de l’harmonie et/ou de la rythmique. Et donc, on va utiliser des notes dans l’harmonie, dans le groove de notre rythmique, pour créer une mélodie qui s’harmonise bien, qui s’accorde bien avec les autres éléments.

Donc, on crée un cadre d’abord, en général, et on pose la mélodie ensuite. Et du coup, la mélodie en elle-même, elle risque d’être moins riche, moins originale, puisqu’elle est largement influencée par les autres éléments. Alors que si tu commences déjà par la mélodie, ton morceau, c’est vraiment ta mélodie.

Voilà, c’est juste ça et ben du coup derrière tu vas pouvoir poser pleins d’accords qui ne sont pas forcément attendus. Alors que si tu commences déjà par la mélodie, ton morceau, c’est vraiment ta mélodie. Malheureusement, c’est quand même compliqué de base, de trouver une bonne mélodie sans avoir rien derrière. Et pourtant, c’est vraiment l’élément le plus important et l’élément, finalement, qui va le moins influencer le reste, puisque tu vas vraiment avoir le champ libre.

Une fois que tu as défini ta mélodie pour trouver une rythmique qui n’a rien à voir, une harmonie, des accords qui sont un petit peu plus originaux que si tu avais commencé par autre chose. Donc, ça, c’est le premier point.

Enfin personnellement, moi ça ne m’arrive quasiment jamais de commencer par la mélodie, j’ai vraiment du mal. Et des fois, j’essaie mais c’est vraiment difficile, c’est souvent à ce que disent les songwriters, ça reste quand même le plus important. Mais voilà, je trouve que c’est le plus dur à mettre en place. Donc, ensuite, il reste l’harmonie et la rythmique.

 

L’harmonie :

C’est ce qui va vraiment donner un cadre musical, le cadre de l’harmonie dans ton morceau. Alors ça, c’est cool parce que tu vas tout de suite définir une couleur. Si tu es un truc majeur , si tu es sur un truc mineur.

Donc, ça donne vraiment la couleur aux choses et donc tu as tout de suite, si tu veux, le cadre. C’est un peu comme si tu savais que tu allais dessiner une peinture dans les tons bleus ou dans les tons jaune, etc. C’est un peu comme les peintres qui ont des périodes comme ça. C’est un peu ça, si tu veux, l’harmonie. ça va vraiment donner la couleur principale de ton morceau.

Donc, c’est vraiment ce qui va donner un cadre sur lequel tu va avoir beaucoup de facilités pour évoluer, pour créer ta mélodie. Si tu a ça [Musique], tu vas pouvoir trouver une mélodie assez facilement [Musique].
Disons que le cadre, il est tout de suite posé. Et pareil, si tu as un truc plus positif, tout de suite tu as plein d’idées en fait de mélodies à partir de tes accords. C’est ça qui est assez cool ! C’est que derrière le champ s’ouvre beaucoup plus facilement. Par contre, du coup, ça limite un peu, je trouve, les explorations que tu peux faire, notamment au niveau de la mélodie.

Du coup, c’est vraiment un plus et un moins à la fois, ça influence évidemment les autres éléments, mais ça les influence beaucoup plus que la mélodie ne les influencerait. Puisque, si tu fais un truc un peu mineur [Musique], tu vas forcément avoir des couleurs pour ta mélodie et des idées de rythmiques qui vont être différentes de si tu fais un truc beaucoup plus majeur [Musique].

La couleur que tu vas mettre à l’harmonie va être très déterminante de ce que tu vas faire ensuite. Du coup, on parlait de l’idée principale, de l’idée première qui va forcément, tout de suite en emmener plein d’autres. Et des idées qui sont, sans doute, un peu plus attendues que si on commençait de la mélodie.

 

La rythmique :

Et enfin la troisième manière de commencer c’est la rythmique.

Si l’harmonie, c’est la couleur d’un tableau, la rythmique ça pourrait être sa taille ou la perspective du tableau ou le plan choisi par le peintre.

Donc, la rythmique, c’est vraiment ce qui va donner un cadre hyper défini, pour moi, c’est la manière la plus évidente de commencer un morceau. Si tu as une bonne rythmique, tout de suite derrière, tu as envie de trouver des éléments qui correspondent, etc… Et ça téléguide vraiment des idées pour composer un morceau hyper rapidement, il y a rien de tel que commencer par une rythmique, selon moi.

Donc, tu fixes vraiment le cadre du tempo, le cadre temporel, le cas de la tête qui bouge finalement parce que dès que tu as une rythmique, ta tête, elle bouge, tu es physiquement dans la musique, beaucoup plus que si tu es en train de chercher une harmonie, une mélodie ou peut-être dans un truc un peu plus cérébral.

Et du coup, une rythmique bien sèche qui avance, qui est bien hip hop, tu sais que tu vas avoir envie d’avoir des éléments harmoniques un peu secs, etc… Alors que si tu es sur un truc beaucoup plus lancinant, beaucoup plus post rock, tu vas rentrer dans un truc qui s’étire un peu plus et puis peut-être des harmonies un peu moins évidente.

Et du coup, vraiment la manière de commencer par une rythmique, c’est pour moi, la plus simple ; mais c’est en même temps la plus évidente. Du coup, quand tu enchaînes un peu des cessions ou tu fais beaucoup de morceaux, de la même manière finalement, au bout d’un moment, tu te rends compte que tu fais la même chose d’un morceau à l’autre et ce n’est pas forcément ce que tu recherches, c’est important de faire plusieurs fois un peu les mêmes choses, pour maîtriser, on va dire, son style et surtout les outils qu’on utilise.

Mais, là où est la vraie créativité, c’est quand on va ailleurs justement, c’est pour ça que c’est cette idée de base, c’est vachement important et c’est important d’en discuter. Donc, tu vois il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de commencer.

Je sais que par exemple, Mathieu Boogaerts, c’est un chanteur français que j’aime beaucoup, qui a une belle plume et qui a un univers un peu perché. Je sais qu’il fait souvent des morceaux un peu guitare bois et je crois que sur un de ses albums, il avait commencé uniquement par des rythmes de batterie et sur un autre album, c’était uniquement avec une guitare. Donc, tu es vraiment dans un contraste où il n’y a pas vraiment d’entre deux, mais où ça définit clairement la couleur de l’album.

Si tu veux, ça définit vraiment des couleurs qui sont radicalement différentes, puisque la manière de commencer le morceau conditionne vraiment là où le morceau va aller et ça, c’est indéniable. Comme je te le dis, il n’y a pas une bonne manière de faire, ce que je te donne ici ce n’est pas une recette miracle, c’est juste une clé de réflexion.

Peut-être que quand tu seras à ton énième morceau, tu commenceras par la rythmique, tu vas te souvenir de ça et tu vas essayer de commencer par une mélodie ou par un sample etc… Et ça va t’emmener forcément ailleurs, au moins en tout cas dans la manière de construire ton morceau, dans ta manière de travailler.

Voilà, j’espère que cette petite vidéo a été utile, si c’est le cas n’hésite pas à laisser le pouce en l’air. J’aimerais bien savoir en commentaire par quoi tu commences habituellement tes morceaux : si c’est par la rythmique, l’harmonie, un sample, une mélodie, etc….. Je serais bien curieux de voir comment tu bosses. Et puis ben voilà, si tu trouves cette vidéo utile, n’hésite pas à t’abonner à la chaîne pour ne pas les rater. Je te dis à la prochaine, fait plein de musique ciao. [Musique]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.