Compositeur de musique actuelle – Stage SACEM 2018

Stage SACEM 2018

Compositeur de musique actuelle – Stage SACEM 2018

Stage pour les compositeurs de musiques actuelles SACEM
POSE TES QUESTIONS DANS LES COMMENTAIRES EN BAS DE LA PAGE !

Stage Sacem – Jour 1 – L’harmonie cohérente et les gammes mineures
Stage Sacem – Jour 2 – Les accords de 7ème, 9ème, 2nd, révision des gammes mineures, présentation des degrés principaux et des équivalences
Stage Sacem – Jour 3 – 7ème de dominante, cycle des quintes, extension des accords
Stage Sacem – Jour 4 – Réalisation des accords
Stage Sacem – Jour 5 – Parallélisme, 7èmes, Blues
Stage Sacem – Jour 6 – Cadences et équivalences – Utilisation des modes mineurs
Stage Sacem – Jour 7 – Créer un thème et l’harmoniser
Stage Sacem – Jour 8 – Optimiser les thèmes – Wonderwall – Oasis
Stage Sacem – Jour 9 – Transposer – Moduler – Les pédales – Exemples : Wonderwall d’Oasis et Frère des ours de Phil Collins
Stage Sacem – Jour 10 – Les ornements et le mode myxolydien

Stage Sacem – Jour 1

L’harmonie cohérente et les gammes mineures

Relevé de la vidéo

Il existe plusieurs niveaux de complexité harmonique :

L’harmonie cohérente

L’harmonie cohérente, c’est quand le morceau est construit à partir d’une seule gamme et que tous les accords sont construits à partir de cette gamme unique.

La tonalité est définie par une note de référence et des intervalles.

Par exemple Do majeur

do ré mi fa sol la si do C’est une suite d’intervalles :

  • do ré = 2 demi-tons
  • ré mi = 2 dt
  • mi fa = 1 dt
  • fa sol = 2 dt
  • sol la = 2 dt
  • la si = 2 dt
  • si do = 1 dt

Je peux dire que Do majeur, c’est la note de référence do et la liste d’intervalles qui s’appelle majeure.

(do, {2,2,1,2,2,2,1})

On comprend que je peux créer la même gamme majeure en partant de n’importe quelle note avec les mêmes intervalles, comme un guitariste qui se décale sur son manche.

Si je pars du même do et que je change la liste d’intervalles, je reste en do mais je deviens mineur, lydien, pentatonique, octotonique, etc. selon le choix d’intervalles que je fais.

Nous verrons plus loin comment je construis les gammes mineures.

 

Construire les accords

La relation entre les gammes et les accords

C’est la caractéristique de l’harmonie cohérente. Voici un exemple en Do majeur :

Ma gamme est : do ré mi fa sol la si do

Pour construire un accord, je saute une note sur deux dans ma gamme :

J’obtiens :

  • do mi sol
  • ré fa la
  • mi sol si
  • fa la do
  • sol si ré
  • la do mi
  • si ré fa

Pour identifier mes accords, je compte les demi-tons qu’il y a entre les notes. Il n’existe que quatre accords avec trois notes qui sont :

  • 3+3 = 5dim, accord de quinte diminuée (les savants disent tierce mineure et quinte diminuée)
  • 4+3 = Majeur, accord majeur (les savants disent tierce majeure et quinte juste)
  • 3+4 = mineur, accord mineur (les savants disent tierce mineure et quinte)
  • 4+4 = 5aug, accord de quinte augmentée (les savants disent tierce majeure et quinte augmentée)

Si je reprends les accords de la tonalité de Do majeur, je peux les identifier :

  • do mi sol = 4+3 = Do majeur
  • ré fa la = 3+4 = Ré mineur
  • mi sol si = 3+4 = Mi mineur
  • fa la do = 4+3 = Fa majeur
  • sol si ré = 4+3 = Sol majeur
  • la do mi = 3+4 = La mineur
  • si ré fa = 3+3 = Si 5dim

En harmonie cohérente, je ne peux pas avoir d’autres accords en Do majeur que les sept accords de ma liste car la gamme et les accords sont liés.

La gamme qui correspond aux accords

Je suis en harmonie cohérente et j’ai trois accords, Fa min, Sol min, et Do min

Quelle est la gamme qui est cohérente avec ces trois accords ?

  • Fa min, 3+4, est constitué de fa, lab, do (les bémols baissent d’un demi-ton, les dièzes montent d’un demi-ton)
  • Sol min, 3+4, sol, sib, ré
  • Do min, 3+4, do, mib, sol

Si j’assemble ces notes, j’obtiens

fa lab do

ré sol sib

do mib sol

—————————————

do ré mib fa sol lab sib do est la gamme associée aux trois accords dom, fam, solm.

 

En harmonie cohérente, je peux trouver la gamme qui correspond aux accords comme je peux trouver les accords qui correspondent à la gamme.

 

Les gammes mineures

Toutes les gammes mineures commencent par les mêmes cinq premières notes.

En Do mineur :

do, ré, mib, fa, sol

Ensuite, on peut avoir, la ou lab, si ou sib, ce qui nous fait quatre combinaisons possibles.

 

  • Le mineur éolien, ou mélodique descendant

do, ré, mib, fa, sol, lab, sib, do

Cherchez les accords qui se déduisent de cette gamme.

(Domin, Ré5dim, Mib, Fam, Solm, Lab, Sib)

  • Le mineur dorien ou aussi appelé mode dorien

do, ré, mib, fa, sol, la, sib, do

Cherchez les accords qui se déduisent de cette gamme.

(Domin, Rém, Mib, Fa, Solm, La5dim, Sib)

  • Le mineur majeur ou mélodique ascendant

do, ré, mib, fa, sol, la, si, do

Cherchez les accords qui se déduisent de cette gamme.

(Domin, Rém, Mib5aug, Fa, Sol, La5dim, Si5dim)

  • Le mineur harmonique

do, ré, mib, fa, sol, lab, si, do

Cherchez les accords qui se déduisent de cette gamme.

(Domin, Ré5dim, Mib5aug, Famin, Sol, Lab, Si5dim)

 

Exercice d’application :

Créer un morceau constitué d’au moins quatre pistes, rythmique, basse, accords, mélodie.

La première boucle est dans un premier mode mineur

La seconde boucle est dans un autre mode mineur

Soit quatre boucles en tout pour faire tous les modes mineurs possibles.

 

Remarque :

La basse joue obligatoirement la note du nom de l’accord.

Si j’ai Fam, la basse joue obligatoirement un Fa.

(Plus tard, nous aurons plus de liberté mais pas dans cet exercice).

Stage Sacem – Jour 2

Les accords de 7ème, 9ème, 2nd, révision des gammes mineures, présentation des degrés principaux et des équivalences

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j2 du stage Sacem sur : L’harmonie cohérente et les gammes mineures.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme, on va procéder au thème : Les accords de 7ème, 9ème, 2nd, révision des gammes mineures, présentation des degrés principaux et des équivalences

La septième

  • Quand on est sur la gamme de Do majeur, on peut construire des accords en sautant une note sur deux.
  • La 7ème est la septième note en partant de la note de départ
    1. 7ème majeur : un demi-ton en dessous de l’octave.
      • 7M : Oct – 1 dt
    2. 7ème mineur : deux demi-tons en dessous de l’octave.
      • 7 : Oct – 2 dt
    3. 7ème diminué
      • 7: 7 dim : 0 : Oct – 3
      • 7 dim = 3 + 3 + 3
  • Exercice : retrouvez tous les accords de la tonalité de Do majeur et de me dire quel est la 7ème qui se créé naturellement en sautant une note sur deux.

 

Les accords

  • 3 + 3 : 5: 5 dim : accord de quinte diminué
  • 4 + 3 : Majeur
  • 3 + 4 : mineur
  • 4 + 4 : 5 aug : quinte augmentée

 

  1. Do – Mi – Sol = 4 + 3 : Do majeur
  2. Ré – Fa – La = 3 + 4 : Ré mineur
  3. Mi – Sol – Si = 3 + 4 = Mi mineur
  4. Si – Ré – Fa = 3 + 3 = Si 5 diminué

 

  • L’accord de 7ème diminué sous-entend qu’en dessous on a un accord de 5ème diminué.

7 : 7 dim : o = 3 + 3 + 3

Do – Mi b – Sol b – La (Si b b)

 

5 7 : Æ = 3 + 3 + 4

Do – Mi b – Sol b – Si b

 

  • Dans les accords de 7ème, il y a 2 catégories
    1. 7ème de coloration : colorer les accords avec des 7ème
    2. 7ème de fonction ou de dominante

 

Les neuvièmes

  • 9ème majeur : 9 = Oct + 2 dt
  • 9ème mineur : 9 m = Oct + 1
  • 9ème augmenté : Oct + 3 (Jimmy Hendrix)
  • Exercice : Donnez-moi les notes constituent ces accords :
    • Fa min 9 min
    • Ré 7M 9
    • Mi 9
  • Le 9 ème mineur s’utilise généralement avec un 7ème mineur
  • Le 7 ème majeur ne marche pas bien avec un 7ème mineur

L’accord de seconde

  • La coloration donne du style.
  • Les accords de seconde s’utilisent surtout dans le rock
  • S’il n’y a pas de 7ème dans un accord de 9ème c’est un accord de seconde

Les accords de 7ème, 9ème, 2nd, révision des gammes mineures, présentation des degrés principaux et des équivalences

Les gammes mineurs et majeurs

  • Do majeur

Les accords de 7ème, 9ème, 2nd, révision des gammes mineures, présentation des degrés principaux et des équivalences

  • Une mélodie a plein de structures possibles :

A – A’ – B

 

  • Les piliers de la tonalité sont les degrés I IV et V :

 

Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La – Si – Do

I – II – III – IV – V – VI – VII – I

 

I

IV V
  II

VI

VII

Stage Sacem – Jour 3

7ème de dominante, cycle des quintes, extension des accords

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j1 du stage Sacem sur l’harmonie cohérente et les gammes mineures.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme on va continuer nos extensions d’accord, puisqu’on s’était arrêté à la septième.

Ce qui est intéressant c’est quand on arrive à la 11e et 13e et que l’on on parle d’accord/et des accords superposés. Donc là, c’est une toute nouvelle porte qui s’ouvre.

Les septièmes de dominante

Je vous propose de commencer tout de suite, si vous êtes toujours intéressés pour qu’on fasse les septièmes de dominante, d’écrire des numéros qu’on va appeler des degrés.

Par exemple :

do ré mi fa sol la si do

I II III IV V VI VII

Le cinquième degré, c’est la dominante.

Le quatrième degré de la c’est ré. Le sixième degré de mi c’est do dièse.

L’intérêt de tout ça, c’est que quand on va voir des choses qui sont particulièrement liées au cinquième degré, ce sera vrai dans n’importe quelle tonalité. Alors que si je reste en do je parlerai des propriétés de l’accord de sol majeur et ça ne sera vrai que en do. Si je change de tonalité, le nom des accords change. Si je calcule en degré c’est vrai pour n’importe quelle tonalité. La gamme majeure de mi, c’est : mi fa dièse sol dièse la si do dièse ré dièse mi. Donc le sixième degré, c’est do dièse. Il faut qu’il y ait toujours la même suite d’intervalles dans les gammes majeures. Les intervalles sont : 2 2 1 2 2 2 1.

Notre accord de sol 7 : sol si ré fa. Il y a l’intervalle si fa, de quinte diminuée. Cet intervalle a besoin de se resserrer.

Ça existe depuis le XVIIe siècle et on le trouve encore aujourd’hui chez les Beatles, Michaels Jackson, etc.

Le si doit monter et la note du haut qui est la septième, doit descendre. La VIIème peut descendre sur le mi ou peut descendre sur le mi bémol.

L’accord de quinte diminuée fonctionne de la même façon, il a besoin de se réduire. Quand on parle de cet accord, on dit souvent VIIème de dominante sans la fondamentale. On le perçoit de la même façon que si il y avait le sol. En musique classique on dit accord de dominante sans la fondamentale. Et c’est comme ça que l’on a construit trois siècles de musique.

 

On parle de résolution de l’accord de VIIème de dominante. Si je dis que mon accord de sol 7 a besoin de se résoudre sur un accord de do, si mon do devient VIIème à son tour, il se résout sur le fa.

Si ensuite il devient fa 7, il se résout sur si bémol. C’est le cycle des quintes.

 

La note de la tierce se résout en montant vers le 1e degré de la tonalité, on l’appelle la note sensible. C’est le VIIème degré de la tonalité d’arrivée. La note sensible est jouée par les violons ou les chanteurs à un intervalle légèrement plus petit que le demi ton.

C’est le début du cycle des quintes.

Je suis en do et je veux changer tonalité. Je veux passer en ré. Quel est l’accord entre les 2 ?

Quel est l’accord que je dois mettre pour que l’accord qui était en do me fasse passer en ré ? C’est l’accord de La 7. Chaque accord de la gamme de do peut moduler vers leur tonalité spécifique. C’est la septième de dominante. Si tu veux rester en do majeur, la dominante c’est le sol .

 

Avec un seul 7 je peux aussi moduler de do majeur à do mineur ou de do mineur à do majeur. Ce sera très beethovénien. En 2019 si tu passes directement de do majeur à do mineur, sans rien demander à personne, ça se passera très bien. C’est une autre catégorie de modulation qui s’appelle modulation par chromatisme. C’est-à-dire quand y a juste une note qui change d’un demi ton, on peut aussi y aller directement. Si je pars de do majeur et que je veux moduler vers La majeur qu’est-ce que je vais faire ?

J’utilise un mi 7. Je ne peux pas faire un mi mineur 7 parce qu’il faut que ce soit 1 accord majeur avec une septième mineure. D’une manière générale les septièmes aiment bien descendre. Mi mineur 7 aime bien se résoudre sur La mineur, mais c’est moins fort.

 

Il faut être capable de calculer pour n’importe quelle note quel est son 5ème degré. Si je prends n’importe quelle note, quel est le 5e degré. Quel est le 5e degré de sol ? C’est Ré Je mettrai un Ré 7. Si je mets un Fa 7 je vais vers Si bémol. En montant je calcule 5 demi-tons au dessus. En descendant, je calcule sept demi-tons.

 

À partir de demain, on va voir les réalisations d’accord, c’est-à-dire la façon dont les accords s’enchaînent. On n’enchaîne pas les accords n’importe comment, on les enchaîne d’une certaine façon pour que ça sonne bien.

 

Je voudrais que chacun me fasse le cycle complet des quintes. Vous devez retomber au point de départ.

Le principal c’est de compter 5 demi-tons. Je pars de do. Je dis que Do 7 va aller vers plus 5 demi-tons. Je compte les 5 demi-tons ça me donne fa. Le fa 7 va vers Si bémol. Si bémol 7 se résout vers Mi bémol.

 

Du coup on a jamais de gamme mineure ? On peut aller de do 7 vers Fa mineur et ensuite de Fa mineur vers fa 7, de Fa 7 vers Si bémol mineur, de Si bémol mineur vers Si bémol 7, etc.

 

On peut faire le cycle des quintes entières avec des tonalités mineures. Il y en a beaucoup dans le jazz et dans la chanson française ancienne d’utilisation du cycle de quinte.

Do 7 Fa mineur Fa7 Si bémol mineur Si bémol 7 Mi bémol mineur Mi bémol 7 La bémol mineur La bémol 7 Ré bémol mineur Réb 7 Sol bémol mineur. La je fais une enharmonie, le sol bémol devient fa dièse parce que ça m’arrange, si mineur Si7 mi mineur mi majeur 7 la mineur la 7 Ré mineur Ré7 Sol mineur Sol 7 do majeur ou mineur. J’ai choisi de passer par les intermédiaires mineurs.

 

Le cycle des quintes c’est une application du fait que chaque accord peut devenir la dominante de l’accord suivant et on finit par passer par les 12 tonalités. Ça n’a pas une grande utilité pratique. A part en tant qu’exercice de modulation. On peut avoir une double dominante.

 

Extension des accords. neuvième, onzième, treizième, seconde, quarte

On ouvre une porte très grande quand on dépasse la 9e par ce que on est sur des accords qui se superposent. Qu’est-ce qui se passe si je saute 1 note sur 2 et que je continue après la 7e on arrive à la 9e.

Après cela 11e et la 13e. On ne peut pas aller plus loin parce qu’après on retombe sur la note de départ.

 

On ne peut pas mettre les notes dans n’importe quel ordre. on est obligé de gérer pour que ça sonne bien.

La pire dissonance qui existe c’est la dissonance de 9e mineure. L’octave plus 1 demi-ton sonne plus que le demi-ton, la seconde mineure.

 

On va juste garder do sol et on va jouer un ré mineur et la ça sonne tout de suite. En pop rock on fait comme ça.

En pop rock on utilise juste les 3 notes qui sont la triade. Un accord très utilisé c’est Do7/11. En réalité c’est un Si bémol sur basse do. Très McCartney.

C’est aussi très utilisé par les groupes californiens. Ça nous donne si bémol/do, c’est en réalité une équivalence de do 11. Pourquoi ? do mi sol si bémol Refah. Et donc la triade si bémol ré fa, c’est l’accord de Si bémol.

 

Si on rajoute le sol alors on a 2 accords superposés si bémol sur do. Si bémol ré fa sur do mi sol. Si tu notes do 11 est-ce que ça sous-entend que la 7e et la 9e sont jouées ? Oui.

Si je fais ré mineur sur do, si je fais ré mineur sur do 7 qu’est-ce que je veux dire par là ?

 

En accord jazz on aura en haut ré fa la et en bas on aura do mi sol si bémol et ma basse c’est le do.

 

Le ré mineur/do j’ai ré fa la sur basse. Si la basse do avec mon accord de ré mineur. Si j’ai do mi sol si ré fa la, c’est plus jazz.

Ré sur do peut-être dièse 11 7 dièse 11 13, ça peut aussi être un Ré 7 avec 1 renversement, la 7e est à la basse.

 

Il n’y a que 3 accords qui vous intéressent dans la pratique pop rock :

si bémol sur do, à peu près équivalent du do 7.

Dans 1 morceau si tu as Do 7 et que tu veux changer la couleur, tu peux utiliser le si bémol sur do et tu auras 1 couleur différente. si bémol sur do peut s’employer à la place du do 7 pour créer 1 autre style.

Ré sur do, ré mineur sur do.

des accords avec des quartes.

Do fa sol. on peut construire des accords en sautant 1 note sur 3. Do fa si bémol comme dans la musique de police.

Ce sont des équivalences de 7e de triade sans savoir si elle est majeure ou mineure. C’est le contexte qui nous dira si c’est majeur ou mineur.

 

Do 47 ressemble au do 11 mais on précise que l’on n’utilise pas la 9e et la tierce.

Accords de quartes et accord de seconde.

Le do2 peut-être précisé ou non précisé. Do ré sol ou do ré mi sol. Do ré sol, do fa sol ne précise pas la tierce.

Chez police ou chez Madonna.

 

Ça n’est pas gênant dans une musique simple, on n’est pas obligé de tout dire.

Dans le rock on peut n’utiliser que des quintes. C’est dans la mélodie que l’on entendra la tierce, majeure ou mineure.

 

Faire 1 morceau avec, boucle accord majeur mineur, boucle deux; ajouter à volonté des accords 4,2, Si bémols sur do, la tonalité de départ est en do, la boucle deux est en do, la boucle 3 est en mi.

On peut faire le morceau en majeur ou mineur.

Comment on va passer de do en mi ? Par un si 7e. Dans la boucle 3 on fait les accords qu’on veut.

 

Je suis en do mineur, en 1 accord suffisamment proche je descends deux demi-tons j’ai si rédièse. le sol monte au la d’une manière assez fluide. je peux passer du do mineur aux si 7. Il suffit dans la tonalité de do mineur de placer un si 7. Ce qui est bien c’est de l’ammener. Si tu es en do mineur et que tu dois utiliser un si7 essaie d’utiliser 1 accord proche du si7 pour faire 1 transition fluide, par petits mouvements. Mets 1 batterie et ligne de basse, des accords et si possibles 1 mélodie. Si au lieu de faire do mi sol je fais do fa sol je dis que c’est 1 accord de quartes. Do ré sol est 1 accord de seconde. Ce sont des accords qui ne sont pas 1 note sur do. Les 2 accords qui sont assez sympas à utiliser, c’est l’accord de 4, et l’accord de 2.

Stage Sacem – Jour 4

Réalisation des accords

Relevé de la vidéo :

Fait suite au replay du j2 du stage Sacem sur les septièmes de dominante, cycle des quintes, extension des accords.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme on va procéder à la Réalisation des accords.

  • On peut moduler uniquement sur Do mineur,
  • Le Sol7 peut être utilisé sans moduler
  • On a vu les accords 4, les accords 2, les accords 47

Accord 2

  • Dans les accords 2 : on n’enlève pas la note de la tierce et cela se retrouve plus en musique de film et en pop rock (Madonna, Police..)

Accord 6

  • L’accord 6 est une coloration usuelle :
    • Do Mi Sol La : ça marche mieux avec un ton entre Sol et La
  • Fa6: Ça marche moins bien quand il y a un demi-ton entre la quinte et la sixte
  • Le 6 mineur n’est pas utilisé dans le contexte d’une coloration

Accord 4

  • Dans l’usage des accords 4, on enlève la tierce dans l’usage, sinon ça fera accord de Jazz.

Cycle des quintes

  • Le cycle des quintes :
    • Si on part d’un Do7 –> Fa7 –> Bb7 –> Eb7 -> Ab7 -> Db7 -> Gb7
    • Solb7 = Gb7 = Fa#7 : c’est une Enharmonie (au lieu de dire Solb -> on dit Fa#)
    • Fa#7 -> B7 -> E7 -> A7 -> D7 -> G7 -> C
    • Double dominante : D7 -> G7 -> C

Ré m – Sol(7) – Do

– En Do : II – V – I

– En Sol : Ré7 – Sol7 – I

Réalisation des accords

  • La réalisation des accords : c’est une manière d’enchaîner les accords d’une manière fluide.
    • Tout dépend du contexte musical où on est.
    • Accord de Do : je pars d’un Do / Accord de La : je pars d’un La …
    • Dans la réalisation musicale pour un contexte classe, pour de l‘émotion et une musique qui sonne, on doit apprendre la technique qu’est la réalisation des accords.

Exemple : en musique classique, la réalisation des accords c’est 4 ans d’étude, en Jazz c’est 2 ans … Le cours d’aujourd’hui est un compromis des cours de base.

  • On a 3 petites règles à suivre :
    1. Les notes communes restent en place
    2. Je bouge le moins possible
    3. J’aime les mouvements contraires: quand deux notes vont dans des sens opposés

la Réalisation des accords

 

  • Le renversement : la note la plus grave la détermine : c’est quand on utilise, à la basse, une autre note que la note qui donne le nom à l’accord. Plus il y a de notes, et plus on peut faire des renversements.
  • La réalisation des accords est une manière d’enchaîner les accords dans un style fluide en bougeant à peine les doigts, tout en ayant une jolie sonorité.
  • Pour être à l’aise dans les accords, il y a un petit exercice à faire :
    1. Do mi sol
    2. Mi sol do
    3. Sol do mi
    4. Do mi sol

-> Pour donner la photographie de l’accord où on est

  • Deuxième exercice :

Réalisation des accords

 

  • Comment on fait pour savoir quel accord c’est ?
    • Si on ne précise pas un accord, il est majeur.
    • Si on ne précise pas une septième, elle est mineure
    • Si on ne précise pas une neuvième, elle est majeure
  • Accord de Si7 :

Réalisation des accords

  • Exercice :

Do – Mi m – La m – Ré m – Sol – Do

  • Il faut faire attention à la mélodie par rapport à la basse.
  • Diatonique : c’est rester dans la gamme de départ. On ne change pas de tonalité, ce sont des enchaînements d’intervalles qui vont bien ensemble.
  • Faire attention que la mélodie ne fasse pas la même note que la basse, cet erreur s’appelle un parallélisme.

Stage Sacem – Jour 5

Parallélisme, 7èmes, Blues

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j3 du stage Sacem sur la réalisation des accords.

Le stage Sacem de MAAO


Au programme, les Parallélisme, les 7èmes, le Blues.

 

Les quintes et octaves consécutives

  • Si j’ai 3 accords : Do – La m – Fa :
    • Quand la mélodie reproduit la même note que la basse, on a un appauvrissement.
    • Dans le cas contraire, la mélodie sonnera plus riche
    • La quinte : c’est le Do avec le Sol
    • Ad lib = addition libre : quand quelque chose se met à tourner en boucle.

 

Mouvements contraires

  • Règle 3 : J’aime les mouvements contraires quand je n’ai pas de notes communes

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 1

  • Octave consécutive et quinte consécutive sont interdits en musique classique. En pop rock, ce n’est pas interdit mais toutefois, c’est une sonorité assez pauvre car on entend à la fois l’octave et la quinte qui bougent parallèlement. Sur une guitare électrique, ça peut passer.
  • Mouvement contraire : si la basse monte, mon accord doit descendre. Si la basse descend, mon accord doit monter (soit ça s’écarte, soit ça se rapproche). Dans le cas contraire, on a un mouvement parallèle.

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 2

  • Il faut relativiser, ce n’est pas un interdit, ce sont des théories et techniques pour faire une bonne mélodie, fluide et élégante.
  • Do – mi – sol et Ré – Fa – La n’ont pas de basse et pourtant sont parallèles car ils vont dans le même sens.
  • Quand on est sur des accords dont la basse fait partie de l’accord, si le 2ème accord est dans une autre position, automatiquement on est obligé de faire un renversement. Et donc, on ne peut pas avoir de parallélisme.
  • Dans tous les cas, quand on change de position pour respecter le mouvement contraire, il est impossible de jouer des mouvements parallèles.
  • Quand les accords sont enrichis, on change de référence culturelle.
    • Au lieu de faire Do – Re, qui parait pauvre, on met des septièmes et des neuvièmes. Parce que ça fait référence à une musique classique, à du jazz…
    • Et en mouvement contraire, ça reste élégant.
    • La règle d’avoir deux quintes consécutives a perdu son sens quand les accords sont très enrichis.
  • Exercice 1:

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 3

  • Exercice 2:

La m – Si7 – Mi m

IV – V – I

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 4

  • Les 2 lois de résolution des septièmes de fonctions (ou septièmes de dominante) :
    • La note sensible monte = la tierce de l’accord de septième de dominante
    • La septième descend

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 4

 

  • Quand on fait des accords et qu’on double les notes, en général, on double le 1er, le 4ème et le 5ème degré : ce sont des notes solides et bien équilibrées.
  • Exercice :
    • Accord de Do : on a les notes : Do – Mi – Sol
    • Accord de Fa : on a les notes : Fa – La – Do

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 6

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 6

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 8

  • Le septième est octave -2dt quand on ne précise pas

les Parallélisme, les 7èmes, le Blues 9

  • La gamme pentatonique (mineure) : mon accord est majeur est pourtant ça marche bien avec un Mi b.
    • La note bleue : Fa#

Stage Sacem – Jour 6

Cadences et équivalences – utilisation des modes mineurs

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j5 du stage Sacem sur le parallélisme, 7èmes et le Blues.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme, on va procéder aux Cadences et équivalences – utilisation des modes mineurs.



Le pentatonique majeur :

  • N’a pas de propriété particulière
  • C’est une gamme majeure avec moins de notes

 

Les cadences et équivalence :

  • Une sorte de ponctuation qui sert aussi à lancer des choses, faire une pause…
    • Équivalent d’un point « .»
    • Équivalent de deux points « :»
  • Toutes les cadences sont des IV – V – I (cadence parfaite) et les autres accords qu’on peut utiliser sont des systèmes d’équivalences.
    • 4ème degré : Fa
    • 5ème degré : Sol
    • 1er degré : Do
  • Ou la Cadence évitée:
    • 4ème degré : Fa
    • 5ème degré : Sol
    • 6ème degré : La min (différent du 1er degré de la cadence parfaite, on dit que le premier degré est évité)
  • Dans la même phrase, on peut avoir plusieurs tonalités en même temps.
  • Les degrés forts en tonalité sont 1, 4 et 5:

I

IV V
 

III

II

VI

VII

III

 

  • Mode majeur : Do M

Do

Fa Sol
 

Mi m

Ré m

La m

Si 5dim

Mi m

  • Quelle est l’harmonisation primaire à base de 1,4,5
  • Quels sont les accords qui me plaisent ?

La cadence parfaite devient :

Relevé de la vidéo 5

  • Une mélodie s’harmonise avec plutôt certains degrés que d’autres.
  • Idéalement, il faut être capable de faire tous les systèmes : partir d’une idée de mélodie, définir les accords qui vont bien, chercher quelle est la mélodie qui va avec…
    • En musique de dessin animé, par exemple, on fait beaucoup de musiques composées en temps réel, comme une improvisation.
    • Une mélodie cohérente comprend une cadence.
  • Harmonie cohérente : quand il y a relation automatique entre une gamme (mode) et les accords.

Relevé de la vidéo 5

 

Les cadences possibles

  • Do mineur Éolien

Do

Mi b Fa Sol La b Si b
I II III IV V VI

VII

 

Do m

Fa m Sol m
 

 

Mi b

5

La b

Si b

 

Fa m

Sol m Do m
5

 

La b

 

 

Si b

Mi b

Mi b

 

  • Le choix des accords utilisés va donner la couleur.

 

  • Do mineur mélodique ascendant

Do m

Fa Sol
 

 

Mi b augmenté

Ré m

La 5

Si 5

Mi b augmenté

 

Fa

Sol Do m
Ré m Si 5 ó Sol 7

 

  • Do mineur Dorien

Do m

Fa Sol m
 

 

Mi b

Ré m

La 5

Si b

Mi b

–> la meilleure cadence pour les musiques de Rock

Fa

Sol m Do m
Ré m Si b

Mi b

 

  • Do mineur Harmonique

Do m

Fa m Sol
 

 

Mi b 5 augmenté

Ré m 5

La b

Si 5

Mi b 5 augmenté

 

Fa m

Sol Do m
La b Sol

 

Exemples de cadences :

 

Ré m – Sol – Do (boucle 1) MAJEUR

La b – Si b – Do m (boucle 2) EOLIEN

La b – Sol – Do m (boucle 3) HARMONIQUE

Ré m – Sol – Do m (boucle 4) MELODIQUE ASCENDANT

Fa – Si b – Do m (boucle 5) DORIEN

Stage Sacem – Jour 7

Créer un thème et l’harmoniser

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j6 du stage Sacem sur les cadences et équivalences.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme, on va procéder à : créer un thème et l’harmoniser

Harmoniser une mélodie

  • C’est choisir les accords pour sa mélodie,
  • Choisir si on est dans des accords simples ou au contraire enrichis, bref, le style.
  • 3 exemples : harmonisation primaire, harmonisation enrichie et réharmonisation
  • Les 3 règles sont :
  1. Je cherche quand ma mélodie a besoin de changer d’accord
  2. Je cherche les accords qui contiennent les notes de ma mélodie
  3. Je commence par l’harmonisation primaire, c’est-à-dire que j’essaie en priorité les degrés : I – IV – V

 

Harmonisation primaire

  • On fait de bonnes chansons avec des refrains lancés par des cadences
  • Le refrain est souvent précédé du 5ème degré
  • Il faut savoir la logique de l’harmonisation du morceau avant de changer d’accord,
  • La fin de la cadence est le premier degré.

 

Harmonisation enrichie

  • Utiliser des accords plus colorés, plus enrichis.
  • Au lieu de mettre la quinte, mettre la sixte
  • Au lieu de mettre la septième, mettre la sixte ou la neuvième
  • Pour un accord enrichi, on prend un Fa6 au lieu du Ré
  • On peut changer d’accords avec les mouvements contraires
  • C’est pour donner une couleur Jazz.
  • Il est préférable de ne pas mélanger les accords simples et les accords enrichis.

 

Ré-harmonisation

  • Partir d’un thème commun et en changer les accords.
  • Commencer par le Ré b pour faire le Do par exemple

 

La construction de thème

  1. Quand il y a un « Élément de symétrie » :
    • changer de note mais garder le rythme
  2. Préférer des phrases ouvertes (phrase en question : « ? »)
  • On peut utiliser la structure A, A’, B
  • Le principe de la symétrie : un module qui se déplace dans des phrases ouvertes

créer un thème et l’harmoniser

 

  • Pour illustrer la symétrie, on peut prendre comme référence la Liste de Schindler.

créer un thème et l’harmoniser

Stage Sacem – Jour 8

Optimiser les thèmes – Wonderwall – Oasis

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j6 du stage Sacem sur : Créer un thème et l’harmoniser.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme, on va procéder au thème : Optimiser les thèmes – Wonderwall d’Oasis

 

  • Les thèmes extraordinaires ne représentent qu’1% des productions d’un compositeur.
  • Il ne faut pas hésiter à en faire beaucoup, le mettre en place, chercher en particulier « le motif de départ » et trouver plusieurs façons de le développer.
  • Faire plusieurs thèmes jusqu’à avoir le déclic

« Faire un thème qui donne l’impression qu’il a toujours existé » John Williams.

Structure mélodique de Wonderwall d’Oasis

  • Structure : A – A et B
  • On retrouve des phrases descendantes
  • Le lancement du refrain est plus de la moitié du succès d’une chanson
  • On retrouve des cadences dans le pré-refrain pour que le refrain parte dans les meilleures conditions
  • Le refrain est sur un motif répétitif et un peu fermé : le succès du refrain est dans la manière dont il est lancé
  • Couplet et pré-refrain structuré en : A – A et B —— et un refrain plus simple
  • Exercice: construisez un thème avec : A – A’ et B

 

Stage Sacem – Jour 9

Transposer – Moduler – Les pédales

Exemples : Wonderwall d’Oasis et Frère des ours de Phil Collins

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j8 du stage Sacem sur : Optimiser les thèmes – Wonderwall d’Oasis.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme, on va procéder au thème : Transposer – Moduler – Les pédales

 

Les pédales

  • Pour garder une note fixe alors que les harmonies changent,
  • En général, la pédale, c’est soit le 1er soit le 5ème degré :
    • 1er degré : créer une couleur spécifique
    • 5ème degré : pour lancer quelque chose

 

Transposition

  • Deux méthodes pour calculer une transposition
    1. Méthode des intervalles
    2. Méthode à l’oreille

Transposer – Moduler – Les pédales

Analyse de Wonderwall d’Oasis

Transposer – Moduler – Les pédales

Pédale des cordes aiguës de la guitare.

Transposer – Moduler – Les pédales

  • Cadence en Fa# m Eolien

Transposer – Moduler – Les pédales

Modulation

  • Moduler de 3 façons
    1. Par les 7ème de dominantes
    2. Modulation mécanique
    3. Modulation par chromatisme : le plus intéressant
      • En bougeant d’un demi-ton
  • Exercice (difficulté normale)

Partir de Do majeur et arriver en Sol majeur par la méthode de votre choix (sauf mécanique) : (option : revenir à Do majeur)

  • Exercice (pour les experts)

Partir de Do majeur et par chromatisme, moduler en Mi b puis moduler comme vous le souhaitez vers Do m et finir par une cadence en mineur vers Do majeur.

à Une solution vous sera proposée par Phil Collins

 

Stage Sacem – Jour 10

Les ornements et le mode myxolydien

Relevé de la vidéo

Fait suite au replay du j9 du stage Sacem sur : Transposer – Moduler – Les pédales.

Le stage Sacem de MAAO

Au programme, on va procéder au thème : Les ornements et le mode myxolydien

Les ornements

  • L’Appogiature : (appuyer en Italien) c’est une note qui pourrait presque être une fausse note, mais en fait elle est faite pour mettre en valeur un élément mélodique. C’est une note à côté.
  • La broderie : c’est un aller-retour,
  • Les Trilles : des allers-retours de demi-ton ou un ton entier
  • Le Gruppetto : c’est un coup en dessus, un coup en dessous ou inversement.
  • L’anticipation : si j’ai un thème un peu trop évident, l’anticipation est une fausse note transitoire. Le contraire existe aussi, c’est un retard. C’est pour améliorer la mélodie quand elle n’est pas trop expressive.
  • Quand on fait des ornementations, on a le droit de sortir de la tonalité. L’ornementation donne beaucoup de possibilités.

 

Les ornements et le mode myxolydien