Témoignage d’un compositeur de musique après 35 ans de séries et films pour la télévision.

par Stéphane MEER

Aujourd’hui, j’ai 57 ans. J’ai commencé en 1984 et en 2019, je forme la génération suivante et lui cède ma place.

Voici ce que j’ai appris pendant ces trente cinq années :

Témoignage d'un compositeur de musique après 35 ans de séries et films pour la télévision.J’ai passé les dix premières à me demander si j’allais m’en sortir et j’ai passé les dix dernières à culpabiliser de gagner des sommes beaucoup trop élevées par rapport au travail fourni.
On appelle ça : « winner takes all ». On est dans le peloton, c’est très dur, puis un jour on perce et les rémunérations explosent d’un coup.

Lorsque j’ai décidé de devenir formateur, il m’a fallu clarifier les concepts pour pouvoir les transmettre.
J’en suis arrivé à une formule très simple :
S = C x R

S, les chances de succès, sont égales au produit de la compétence C (être un bon compositeur) par R, le relationnel (la capacité à se faire connaitre). Le relationnel n’a rien à voir avec le piston. Je suis sorti de nulle part et personne dans ma famille n’a de profession artistique.

En formant des compositeurs professionnels, je me suis rendu compte qu’ils étaient souvent compétents mais que leur méthode pour se faire connaitre était soit absente, soit horrible.

Souvent, ils s’épuisaient à faire plus de la même chose (qui ne marche pas) pour obtenir plus du même résultat (le rejet ou un retour insuffisant).
Ceci m’a alarmé car c’est la route vers le découragement.

Quand on est prof, on aime se sentir utile. On aime avoir la sensation que ce qu’on fait produit une différence chez les apprenants.
En enseignant plus de compétence de musique sans parler de la vraie vie et du métier, ça m’a donné l’impression de mentir et de tromper les gens.

Je n’ai pas envie de vendre du rêve en disant que le meilleur compositeur gagne. C’est un MENSONGE.
Un génie enfermé dans sa chambre ne travaillera pas. Sa probabilité de succès est de S = C x zéro = zéro !

Un compositeur moyen avec une stratégie solide passera devant tous les surdoués qui ne communiquent pas, ou pire… qui communiquent de la mauvaise façon.

Témoignage d'un compositeur de musique après 35 ans de séries et films pour la télévision.Compositeur moyen, c’était mon cas.

J’aimerais vous raconter à quel point j’étais génial mais malheureusement ce serait loin de la vérité.
A force, j’ai fait des progrès mais au début…
Etudiant en musique de film, j’étais le dernier de ma classe.
Ce qui m’a sauvé, c’est d’avoir compris assez tôt comment mettre en place une stratégie qui marche.

Regardez un peu ces exemples :

  • Compositeur fantastique, mauvaise stratégie. C= 10 R=1
    S = 10 x 1 = 10 (j’en rencontre beaucoup)
  • Compositeur moyen, stratégie moyenne. C=5 R=5
    S = 5 x 5 = 25 (c’est moi, compositeur moyen, stratégie moyenne, probabilité de succès de 25 !)
  • Compositeur débutant, stratégie top niveau. C=3 R=10
    S = 3 x 10 = 30 (il me passe devant sans effort !)

J’enseigne la stratégie à l’intérieur de mon stage de 25 jours conventionné AFDAS pour les compositeurs de musique de film.

Ce sujet me semble si essentiel que je vous le propose en un module séparé.
C’est ma première session. Si ça vous plait, j’en referai. Si je n’ai pas assez d’inscriptions, je n’en ferai pas d’autres.

En France, le marketing est un gros mot. L’AFDAS m’a répondu que la commission ne conventionnerait pas un tel stage. (mais l’AFDAS peut le financer individuellement si vous êtes éligibles)

Un américain de dix ans comprend mieux le marketing relationnel qu’un français adulte. C’est culturel.

Il faut que les compositeurs réalisent qu’ils sont des entreprises individuelles et que le marketing est vital pour eux.

J’aimerais vous être utile. J’aimerais pouvoir vous aider.
C’est le but quand on est formateur.

Si vous voulez apprendre et/ou renverser vos concepts de stratégie, voici où vous pouvez en savoir plus :
http://studiocapitale-enseignement.com/stage-de-marketing-pour-les-compositeurs-de-musique/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.