Les modes dans le jazz

Le jazz est un style qui utilise des accords très enrichis.

En conséquence, il n’est plus possible de trouver un mode unique qui respecte la règle de concordance entre les gammes et les accords.

Les modes dans le jazz, sont à la base de l’improvisation.

Exemple: si j’enchaine trois accords simples, Do7, Fa7, Do7.
Le Do7 contient un mi♮, le Fa7 contient un mib.

Enchainement Do7 puis Fa7.
Enchainement Do7 puis Fa7.
 

Par conséquent, on changera de mode pour chaque accord.

Sur Do7, j’utilise le mode Mixolydien, do, ré, mi, fa, sol, la, sib, do.

Puis sur l’accord de Fa7, j’utilise le mode dorien, do, ré, mib, fa, sol, la, sib, do.

Mode Mixolydien, puis mode Dorien sur Do7, Fa7.
Mode Mixolydien, puis mode Dorien sur Do7, Fa7.
 

En jazz, on apprend la correspondance entre chaque accord et le mode qui lui correspond.
Le musicien d’improvisation change de mode au fur et à mesure de l’évolution des accords du morceau.

Cela demande généralement un apprentissage préalable, une analyse de la ‘grille’.
 
La grille d’accord est la liste des accords du morceau avec leur durée.
Historiquement, ils étaient marqués dans un tableau en forme de grille.
Aujourd’hui on utilise une portée avec les chiffrages écrits au dessus des mesures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.