Puissance ou richesse ?

Il y a deux paramètres que l’on utilise en musique:

La puissance maximum s’obtient avec des octaves ou des quintes

Plus le timbre d’un instrument est riche en harmonique et plus il perd de puissance quand on enrichit les accords. (Et encore plus en MAO qu’en acoustique)

L’instrument le plus riche en harmonique est la guitare électrique (en son saturé ; avec distortion).
Plus on enrichit l’accord et plus il perd de puissance.
On obtiendra la puissance maximum avec juste des octaves ou des quintes.

On appelle ces accords de guitare électrique des « power-chords », accords de puissance.
Voici un extrait de « going under » par Evanescence.

 

Avec un son de piano, le nombre d’harmoniques est plus faible.
La différence est donc moins spectaculaire.
On entend, malgré tout, une différence de puissance entre ces quatre accords en quintes et octaves:

Et les mêmes accords, en version enrichie:

 

En musique contemporaine, on crée de la puissance grâce à des accords dissonants mêlés à de forts accents.
Voici un premier extrait du « sacre du printemps » d’Igor Stravinsky:

Mais dans un autre passage, Stravinsky utilise des accords simples, à base de quintes, proches de ceux que des guitaristes de rock:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.