Présentation

La musique reste toujours la musique, avec ou sans ordinateur

par Stéphane Meer

Stéphane Meer, compositeur de musique

La musique assistée par ordinateur, MAO, fait intervenir plusieurs disciplines.
La connaissance de l’harmonie et des principes de la musique, la maitrise d’un logiciel, et les connaissances de production, mixage et mastering.

Le plus important, c’est l’apprentissage de la composition. Le reste se met en place assez facilement.
Bien comprendre la musique demande la connaissance des mécanismes et des relations qui existent entre les mélodies, les accords, les tonalités, etc.

L’informatique change l’approche du compositeur, comme l’invention du clavier, du piano, du magnétophone, etc.
Nous sommes dans une époque de fusion, de mondialisation des cultures, et le numérique permet d’intégrer cette modernité.

Le musicien d’aujourd’hui tirera un énorme profit à apprendre les fondamentaux des musiques de toutes les origines.

Comment s’est écrit ce site

Cette approche de la composition pour les musiciens de MAO s’est élaborée, ou plutôt improvisée, au fur et à mesure de mes cours.

Je me suis vite rendu compte que l’enseignement que j’avais reçu ne convenait pas et qu’il fallait tout réinventer.
Certains concepts sont entièrement nouveaux ; je ne les ai vu nulle part ailleurs.
D’autres sont juste présentés de manière complètement différente de l’enseignement traditionnel.

Ce cours est la synthèse de nombreux styles. J’ai pris l’essentiel de chacun d’eux.
J’ai laissé tomber de nombreuses règles, qui me paraissaient trop spécialisées ou typées, pour transmettre l’essentiel, l’efficace et le pragmatique.
Les compositeurs de musique de films sont amenés à écrire dans tous les styles.
J’ai donc une formation privilégiée pour apporter le meilleur de nombreuses cultures.

Je m’adresse à des élèves qui sont souvent autodidactes et qui, parfois, ne lisent pas la musique.
En fait, ils ne la lisent pas avec des partitions ; ils la lisent avec l’éditeur de leur logiciel musical.
Avec un esprit ouvert, on se rend compte que cela revient exactement au même.
Certains élèves écrivent les notes à la souris sur leur écran, de la même façon que Mozart avec une plume d’oie trempée dans l’encrier sur une feuille de papier.
Il faut adapter l’enseignement aux nouveaux musiciens et non-pas leur imposer l’enseignement d’hier.

 

Je suis également formateur en musique de film et celle-ci a énormément changé avec l’utilisation de la MAO.

Hans Zimmer, Steven Price et beaucoup d’autres composent des oeuvres qui seraient impossibles sans les ordinateurs.

En télévision, les logiciels ont permis de faire baisser le coût de production, c’est une réalité.

Le compositeur de musique de film doit commencer par maîtriser la MAO, c’est ce que les réalisateurs et les producteurs attendent.

Ce site est là pour vous y aider, alors au travail !

 

3 Comments

  1. Keyan-Laurent NOZARI

    Les nouvelles technologies offrent une nouvelle façon de vivre, de ressentir la musique. Et de fait de la comprendre, de la composer, de la diffuser.
    Merci de développer une nouvelle approche pédagogique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.