Le parallélisme

Qu’est-ce que le parallélisme ?

 

Lorsque j’enchaine Do et Fa, si je joue les notes do,do,mi,sol, puis fa,fa,la,do, je dis que mon enchainement est parallèle car la quinte do,sol est suivie par la quinte fa,do. De même, j’ai deux octaves de suite, do,do, puis fa,fa. C’est la même position deux fois de suite.

Do majeur
Do majeur = do,do,mi,sol
Fa majeur
Fa majeur = fa,fa,la,do
Même position que le Do majeur précédent.

Si je joue do,do,mi,sol suivi de fa,do,fa,la, alors je n’ai AUCUN parallélisme car il n’y a aucune répétition de quinte ou d’octave dans les mêmes voix.

Do majeur
Do majeur = do,do,mi,sol
Fa majeur
Fa majeur = fa,do,fa,la

Le parallélisme, c’est quand deux voix font deux quintes ou deux octaves consécutives.

C’est particulièrement sensible entre les voix extrêmes, comme basse et chant, et quand il s’agit d’un même instrument.

Pour une écriture plus en finesse, on travaille la réalisation d’accord.

Remarque: si tout du long d’un morceau une voix est copiée à l’octave, il peut s’agir d’un doublage, qui ne pose aucun problème.

Exemple: quand je double ma basse ou ma mélodie à l’octave, ou même toute ma piste d’accords. Il ne s’agit pas de parallélisme.

Remarque: La musique classique va bien plus loin dans la sévérité de ses règles. Par exemple, la notion de quinte ou octave directe quand deux voix importantes aboutissent à une octave ou une quinte.
Cette étude est réservée aux spécialistes car elle n’est plus pratiquée dans la musique courante d’aujourd’hui.
Pour aller plus loin, je conseille le traité d’harmonie de Tchaikovsky.

Le parallélisme, est-ce que c’est mal ?

 
Le compositeur de MAO passe par trois phases:

1/ Il est débutant, ne maitrise pas ses parallélismes et sonne maladroit.

2/ Il apprend à chasser le parallélisme. Il sonne éduqué et professionnel.
Mais parfois sa musique manque de force, de vie, parfois d’originalité.

3/ Il maitrise suffisamment sa technique pour savoir quand appliquer quelle règle ou non.
Il prend alors le meilleur de tous les mondes et rien ne peut l’arrêter.

Voici deux exemples de musiques totalement parallèles et parfaites telles qu’elles sont:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.