ENSEIGNER J’ai eu des chevaux pour professeur

Enseigner

Enseigner. Ça s’apprend. Ma plus grande qualité de formateur aujourd’hui, je la dois aux chevaux. En apprenant les méthodes des chuchoteurs, aussi appelée équitation éthologique, les chevaux m’ont appris qu’il faut penser comme eux, se mettre à leur place pour les comprendre et parler leur langage. Cette empathie cognitive permet de créer un enseignement personnalisé avec la bonne motivation et le bon timing. Elle met à l’abri des contresens et des méthodes inappropriées.

C’est lors d’un stage pour devenir moniteur de voile que j’ai entendu pour la première fois la phrase : « faire ou apprendre à faire, c’est complètement différent ». Le meilleur entraîneur de foot n’est pas le meilleur joueur, le meilleur cavalier n’est pas automatiquement celui qui va savoir rééduquer un cheval rétif. L’innovation passionnante des chuchoteurs c’est de dire qu’enseigner aux chevaux, c’est se mettre à leur place et qu’elle est en opposition par rapport à la notre. Nous sommes des prédateurs, nous sommes capables de manger des chevaux. Ils sont des proies programmées pour échapper aux prédateurs comme nous. Nous devons comprendre les mécanismes et les comportements des proies pour que notre méthode ait un sens et qu’elle soit motivante.

Professeur

Méthode éducative

Si l’on va vers un chien, prédateur, il va venir vers nous. Si l’on va vers un cheval, il va reculer et se mettre en distance de sécurité. Par contre, s’il nous considère comme son leader quand nous reculons, il nous suit naturellement comme il suit son troupeau.

Un autre exemple. C’est absolument normal pour un cheval de réagir fortement au moindre déclencheur, sac en plastique, bruit étrange, etc. C’est ce qui détermine sa survie dans la nature. Une proie fuit d’abord et réfléchit ensuite, sinon elle finit dans l’estomac du lion. (En tant que prédateur, notre réflexe est inverse, on se fige pour analyser, comme les chats qui se font écraser). Un cavalier qui se bat avec son cheval chaque fois qu’il a peur peut lui confirmer qu’il a raison d’avoir peur car son leader réagit également. Le chuchoteur ne réagit pas mais repasse tranquillement, graduellement, de plus en plus près, pour prouver que tout va bien et que tout est zen.

Empathie

Qu’est-ce que ça nous apprend sur l’éducation ? Apprendre à des animaux qui sont programmés à l’inverse de nous est le meilleur exercice pour travailler l’empathie. Il faut totalement penser proie pour rééduquer un cheval à problème. Car un cheval rétif, s’il n’a pas de souci vétérinaire, est juste un animal qui ne comprend pas ce qu’on attend de lui. Ça vous rappelle quelque chose ? Comme l’échec scolaire par exemple ? Avec les chevaux, j’ai vécu parmi les moments les plus émouvants de ma vie quand un cheval, considéré comme foutu, devenait si gentil qu’on le confiait à des enfants.

Dans l’enseignement de la musique, j’en ai tiré la leçon que chaque élève est spécifique et que le formateur à un devoir d’adaptation à chacun de ses apprenants. Selon son style, sa culture, son historique d’apprentissage, un musicien est toujours unique et ne peut pas recevoir un enseignement standard. Le prof doit parfaitement comprendre l’univers et la façon de penser de l’étudiant pour être efficace et apporter de la motivation et du progrès. Apprendre doit partir de l’empathie, sinon c’est de la formation de type : « ça passe ou ça casse ».

Il est donc logique que la première étape consiste à écouter la musique de l’élève. Ensuite de comprendre son processus de composition. Nous ne composons pas tous de la même façon. Quels sont les éléments bloquants ? Est-ce la technique, l’harmonie, la méthode, l’aisance au clavier, le manque de confiance en soi ? On oublie souvent que les professionnels doivent savoir communiquer, créer leur réseau, etc. Quand la musique devient métier, cela demande des compétences supplémentaires. C’est par cette connaissance approfondie que le formateur peut construire son discours et son programme pédagogique. A cette condition, son programme sera motivant et les progrès seront mesurables.

Formateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.